CIQ de La Treille et des hameaux avoisinants

Accueil » Entraide

Archives de Catégorie: Entraide

Publicités

Concours de crèches 2014

Beaucoup de crèches, même un peu trop de succès, suite aux articles de La Provence qui spécifiaient :

« Concours de crèches de La Treille et des Hameaux Avoisinants  »
sauf qu’à part nous, Treillois,  personne ne savait où s’arrêtent les hameaux avoisinants ! Qui sont les hameaux avoisinants du village : les Douces, les  Hautes Douces, Pluvence, Marteleine, Passe-temps, les Bellons, les Lyonnaises, la Lorraine, les Fauvettes.

Il n’en fallait pas plus pour recevoir des demandes d’inscriptions pour des crèches à St Julien, St Marcel, La Pomme, St Loup, et même, je vous l’assure à Mazargues ! Évidemment,  nous avons beaucoup refusé avec toutes nos excuses auprès des personnes compréhensives, mais déçues.

Nous avons toutefois accepté des crèches « extérieures » à La treille mais directement voisines puisque des Camoins ou des Accates.

Et le jury a vécu des moments extraordinaires auprès de toutes les familles qui nous ont accueillis. Une demi-douzaine de critères précis a guidé les 6 jurés qui ont travaillé avec un sérieux professoral. Nous avons vu toutes sortes de crèches provençales, avec des santons de toutes tailles, et des crèches de tailles toutes aussi différentes. Certaines ont frisé la note impensable de 20/20, devant le jury médusé.

Le jury était composé de : son président et dernier vainqueur :
Jean-Pierre Grazziani,  de notre nouveau Curé : le Père Pierre Gérard, de Maud Besançon, Jean Roman, Claude Boutin, et Alain Couissinier. La première décision du jury fut de scinder en deux le concours, et récompenser les meilleures crèches « extérieures » et les meilleures « Treilloises ». Voici les résultats :

Pour La Treille : 1er : Biancheri Magalie, 2ème : Giraud Eliane

Pour les extérieures : 1er : Giacchierini Francis, 2ème : Romano Emilia

Toutes les crèches ont reçu un authentique diplôme lors de l’entracte du loto du ciq le 25 janvier.

Prochain concours de crèches dans 2 ans, comme d’habitude…, à moins que le Père Gérard arrive à convaincre les 5 CIQ de sa paroisse d’organiser un grand concours de crèches des 5 villages l’an prochain ?

M.DURBEC

LA CRECHE

– Faire une crèche, c’est une tradition ;

– Faire une crèche, c’est raconter une histoire, celle de la nativité ;

C’est aussi transmettre cette histoire de génération en génération.

– Une crèche se prépare, se transforme et chaque décor  raconte une scène de

« la vie d’avant » ;

– Il est important de la faire avec ses enfants ou petits-enfants, retrouver tous les métiers

d’autrefois, aujourd’hui disparus.

Que cette tradition perdure, car Noël ne serait pas Noël sans la crèche !

Eliane GIRAUD

———————————

UNE CRECHE INHABITUELLE

Parmi les visites que nous avons faite, dans la maison de Mme et M Romano, pas moins de 4 crèches splendides ! Mme Romano, d’origine napolitaine, nous a montré et expliqué l’originalité de la crèche napolitaine :

Dans la crèche Napolitaine, outre la Sainte Famille, des personnages sont incontournables

– Benino le berger endormi, toujours aux pieds de la Nativité, qui rêve de la crèche et qu’il ne faut surtout pas réveillé, faute de voir la crèche disparaître

– L’Ange qui porte l’écharpe sur laquelle est inscrit « GLORIA »pour l’enfant Jésus

– Les deux musiciens près de la Sainte Famille

De plus, des lieus sont hautement symboliques :

– Le fleuve (les origines de la vie cachées dans le mystère de la montagne, à la fin de la vie dans le petit lac (entre vie spirituelle et mort)

– Le pont enjambant le fleuve, (passage de la mort à la vie éternelle)

– Les ruines d’un ancien temple sur lesquelles est construite la Nativité (sur l’ancienne religion qui s’est écroulée, née la nouvelle avec l’enfant Jésus)

– La taverne qui représente tous les péchés, à l’opposé de la Grotte qui elle représente toutes les Vertus

Ce texte est un petit aperçu car bien évidemment l’histoire de la crèche est longue et plus complexe.

Emilia ROMANO

 
Publicités